Bornes de Recharge V2G : avantages, inconvénients, coût

La recharge de voiture électrique a connu de nombreuses évolutions. Une d’entre elles concerne l’apparition de la technologie Vehicle-to-grid ou V2G. À travers cette solution, le véhicule devient un véritable acteur du réseau électrique en ayant la possibilité de stocker l’énergie issue de la recharge pour la restituer par la suite vers la maison ou le bâtiment. Cette recharge bidirectionnelle connaîtra encore plus de succès avec l’augmentation des ventes de voitures électrifiées d’ici quelques années.

V2G : la solution de recharge bidirectionnelle

L’essor des voitures « branchées » joue un rôle fondamental dans la gestion du réseau électrique. Un véhicule zéro émission reste inutilisé près de 95% de son temps. L’idée de recourir à l’énergie disponible dans la batterie en la réinjectant vers le réseau de distribution lorsque l’auto est à l’arrêt a alors émergé. Ce concept a donné naissance à la technologie Vehicle-to-grid. Avec ce système, la batterie d’une voiture électrique, d’une voiture à pile à combustible à hydrogène ou d’un véhicule hybride rechargeable peut se recharger via une borne, mais peut aussi redistribuer l’énergie dans le réseau.

Le Japon figure parmi les premiers pays ayant pris conscience de toute l’importance de cette technologie. Constamment victime des tremblements de terre ou des typhons à cause de son instabilité géologique, il a réfléchi à un moyen de mettre à la disposition de la population des sources d’énergie de secours. La voiture électrique a été considérée comme une solution durable. Mitsubishi Motors est un précurseur sur le sujet en ayant développé des véhicules pouvant se recharger et se décharger en libérant de l’énergie destinée à alimenter un foyer ou un bâtiment.

En France, le V2G en est à ses balbutiements. Néanmoins, il est certain que la technologie sera amenée à évoluer. Le pays est effectivement confronté à un enjeu de taille : développer les sources d’énergie renouvelable et trouver les solutions les plus appropriées pour la stocker. D’ici 2023, le pays va compter plus d’un million de voitures à watts, soit un million de batteries utilisables pour l’approvisionnement et l’emmagasinage de l’électricité.

Les avantages de la technologie V2G

Les bornes de recharge bidirectionnelle offrent une multitude d’avantages. Tout d’abord, elles permettront aux électromobilistes de recharger les batteries durant les heures creuses où les tarifs sont plus bas. Le branchement peut également être effectué lors des phases de production d’énergies renouvelables. Ainsi, lorsque l’approvisionnement issu des éoliennes ou des panneaux s’interrompt, l’utilisateur peut continuer à bénéficier d’une énergie renouvelable.

Disposer de ces bornes est un moyen d’avoir constamment de l’énergie à disposition. Après le branchement de la batterie, l’électricité provenant de celle-ci servira à alimenter les appareils de la maison durant les moments où les prix appliqués par le fournisseur électrique sont les plus élevés.

Dans les entreprises constituées de flottes de voitures électriques, l’utilisation de ces bornes V2G s’avère incontournable. La quantité d’énergie produite pourra être échangée sur le marché ou être employée pour approvisionner les bureaux.

Les inconvénients des bornes V2G

Pour l’heure, il existe encore très peu de bornes V2G disponibles pour les particuliers. La majorité des offres se concentrent à destination des entreprises. D’ailleurs, elles sont les seules à pouvoir financer plus aisément une telle infrastructure, car un des inconvénients majeurs repose sur le prix élevé de l’installation. Chez Izivia par exemple, une entreprise qui envisage de disposer d’une borne de recharge bidirectionnelle doit prévoir un budget de 3600 euros HT.

Le système V2G a aussi un impact sur la durée de la vie de la batterie. En effet, il entraîne un nombre élevé de cycles de charge/décharge qui finit par dégrader prématurément cet équipement. Néanmoins, les experts affirment de plus en plus que cette technologie aura moins d’impacts sur la batterie sous réserve d’une gestion adéquate de l’énergie. De plus, des algorithmes V2G sont en train d’être actuellement développés pour réduire la dégradation. À tout cela s’ajoute le niveau de conception des batteries qui s’est amélioré. Cet équipement est devenu plus robuste en étant capable d’atteindre une durée de vie de 1,6 million de kilomètres.

Des bornes de recharge V2G de valeur élevée

Les bornes de recharge bi-directionnelle ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Elles ont recours à des dispositifs très avancés qui les distinguent des chargeurs unidirectionnels et qui justifient leur prix élevé. Au moment de charger le véhicule, le courant alternatif AC du réseau est transformé en courant continu DC. La conversion se produit dans le chargeur embarqué de la voiture. Lorsque l’énergie issue de la batterie doit être utilisée pour alimenter le réseau domestique, le courant continu doit être modifié en courant alternatif. Ce processus se déroule dans le convertisseur interne de la borne. L’ajout de ce composant explique les tarifs importants appliqués pour ces infrastructures. En plus de pouvoir traiter la conversion électrique AC en DC, ces bornes V2G ont aussi la capacité de gérer la quantité d’électricité alimentée vers la batterie et vice-versa.