Devis borne de recharge pour copropriété

Les nouvelles normes en matière d’émission de gaz à effet de serre en Europe ont poussé le gouvernement français à prendre des initiatives dans le but de favoriser le développement de la mobilité électrique. Ainsi pour chaque véhicule électrique acheté, un bonus écologique est octroyé ainsi qu’une prime à la conversion si l’achat est effectué dans le but de remplacer un véhicule thermique. Grâce à ces avantages, on a vu un grand nombre d’automobilistes passer à l’électrique. Si les habitants de la ville sont les plus concernés par la conversion au tout électrique, force est de constater qu’une bonne partie reste encore réticente à acheter un véhicule électrique. En effet, certains ne sont pas en mesure d’accéder à la recharge à domicile puisqu’ils vivent en copropriété. Si installer des bornes de recharge en logement collectif n’est pas aussi facile que dans une maison individuelle, l’opération reste possible.

La voiture électrique : l’avenir de la mobilité

Dans leur recherche de l’énergie alternative aux énergies fossiles, les constructeurs automobiles européens ont trouvé dans l’électricité la solution la plus adéquate. C’est pourquoi, de nos jours, la majorité des marques ont entrepris de mettre en place une stratégie d’électrification. Si pour certains cela consiste à créer une gamme spéciale pour les véhicules électriques, d’autres ont complètement abandonné la motorisation thermique pour se consacrer exclusivement à l’électrique. C’est pour dire si les constructeurs misent sur cette nouvelle forme de mobilité. L’electromobilité a en effet tous les atouts pour elle. En dehors du fait qu’elle promet de réduire l’empreinte carbone, la voiture électrique est économique à l’usage, car le coût de l’électricité est moins cher que celui de l’essence, mais aussi parce qu’il existe moins d’actes d’entretien à effectuer. En outre, la conduite d’une électrique est silencieuse et agréable. Si la mobilité électrique attire déjà de nombreux adeptes, ces véhicules zéro émission ne représente qu’une part infime du marché automobile.

Toutefois, l’objectif est qu’en 2040, ces véhicules puissent constituer 50% des voitures vendues. Pour y arriver, l’état français a pris un certain nombre de mesures comme l’octroi de bonus écologique allant de 3 000 à 6 000 euros ainsi qu’une prime à la conversion dont le montant varie selon les cas. Le développement des voitures électrique ne saurait cependant se produire sans une infrastructure de recharge adaptée. En termes de bornes de recharge publiques, l’hexagone compte plus de 29 000 installations reparties dans les grandes villes et les grands axes routiers. Néanmoins, la recharge à domicile est très recherchée, car elle s’avère pratique et moins chère. Et si l’installation de borne de recharge dans une maison individuelle est relativement simple, ce n’est pas toujours le cas pour les logements collectifs.

Borne de recharge en copropriété : un droit pour les copropriétaires

Depuis janvier 2012, tous les logements collectifs nouvellement construits sont dotés de bornes de recharge pour véhicules électriques dans leurs parkings. La loi exige qu’au moins une place de parking sur 10 soit équipée d’un chargeur afin que les copropriétaires possédant des véhicules électriques puissent y avoir accès. Toutefois, en ce qui concerne les logements construits avant 2012, ces infrastructures sont inexistantes, d’où le droit à la prise du copropriétaire en vigueur également depuis 2012. Ce droit à la prise consiste à donner la possibilité au propriétaire d’installer une borne de recharge pour lui, sur sa place de parking, si le syndic de copropriété ne souhaite pas se doter d’une infrastructure de recharge. La mise en œuvre du droit à la prise est cependant soumise à conditions. D’une part, les frais d’installation sont pris en charge exclusivement par le copropriétaire et d’autre part, aucune installation n’est possible si le parking commun n’est pas clos ou couvert. Par ailleurs, l’installation d’une borne de recharge par un occupant doit obtenir l’approbation de l’assemblée générale de copropriété. D’une manière générale, une telle demande est toujours approuvée, mais lorsque le syndic de copropriété estime que l’opération est infaisable, il peut s’y opposer devant le tribunal. Il devra ainsi apporter la preuve de l’impossibilité technique de l’installation.

Quelle borne de recharge choisir pour une installation en copropriété ?

Pour recharger un véhicule électrique en copropriété, le boitier de recharge n’est pas nécessaire. Ainsi, le copropriétaire souhaitant bénéficier d’un point de recharge a la possibilité d’effectuer des raccordements et de se procurer une prise renforcée. Cependant, cette solution s’avère moins performante qu’une borne de recharge spécialement conçue pour cela. Afin de sécuriser la recharge et réduire au maximum le temps de charge, le recours à une borne Wallbox s’impose. Si l’installation est faite par un copropriétaire, une borne de recharge individuelle peut faire l’affaire. En revanche, si l’installation est de l’initiative du syndic de copropriété, celui-ci a le choix entre la borne individuelle ou collective en fonction de ses besoins. En réalité, le choix dépend de la manière dont il souhaite gérer son infrastructure.

S’il existe moins de bornes que d’utilisateurs, les bornes collectives sont conseillées, car elles disposent souvent de compteurs individuels permettant de suivre la consommation de chaque utilisateur et d’établir des factures. D’un côté, s’il existe autant de bornes que d’utilisateurs, la borne individuelle offre plus de sécurité, car l’accès ne se fera qu’à partir d’un badge ou d’une clé. Ainsi, seul l’utilisateur pourra y recharger sa voiture et il sera plus facile de facturer le coût de l’électricité. En dehors du choix de la borne, le syndic de copropriété devra aussi prendre en considération le type d’installation à mettre en place. Relier l’infrastructure à l’alimentation des espaces communs permet de maitriser les coûts. Toutefois, lorsque les utilisateurs se multiplient, la puissance développée ne suffit pas, ce qui implique la création d’un nouveau point d’alimentation et par conséquent, des coûts supplémentaires.

Devis d’installation de bornes de recharge en logement collectif

Le coût d’installation de bornes de recharge en copropriété tient compte de deux éléments. D’une part , le prix de la borne de recharge choisie constitue une grande partie des dépenses. Ce prix varie de 500 à 1 500 euros selon le type de borne, la puissance développée et les fonctionnalités supplémentaires. D’autre part, il faut également compter le coût de la main-d’œuvre dont le montant dépend de plusieurs critères. L’ampleur des travaux, la distance séparant le point d’alimentation et du lieu d’installation ainsi que les contraintes spécifiques vont influer sur le tarif pratiqué par l’installateur. Pour avoir une estimation plus précise pour une infrastructure de recharge en copropriété, il est nécessaire de faire plusieurs demandes de devis afin d’avoir de la matière à comparer.