Bornes de recharge électriques publiques : comment les trouver ?

Les bornes de recharge publiques se développent à grande vitesse en Europe. S’il y a dix ans, il n’en existait que 3200, aujourd’hui, plus de 200 000 bornes sont accessibles sur l’ensemble du continent et d’ici 2025, ce chiffre va passer le cap du million. Pour les automobilistes, ces stations de recharge sont indispensables pour un usage confortable et optimal de leur VE. Tout l’enjeu est de pouvoir les localiser afin de mieux préparer l’itinéraire.

Où se trouvent les bornes de recharge publiques ?

Des écarts sont constatés sur le nombre de bornes de recharge publiques disponibles en Europe. En 2019, les Pays-Bas comptaient le plus d’infrastructures de recharge soit 43 700 unités. Suivent l’Allemagne avec 32 700, la France et le Royaume-Uni à 28 000 et la Norvège en compte 13 000. Le nombre de ces stations de recharge est lié à la superficie du pays et surtout aux incitations gouvernementales. L’implication des habitants dans la transition vers l’électromobilité tient aussi un rôle majeur. Ces bornes de recharge leur sont indispensables pour récupérer de l’autonomie sur la route en prévision notamment d’un long voyage.

La grande majorité des stations sont situées dans les parkings publics qui se dotent de places de stationnement spécialement dédiées aux voitures électriques. Bon nombre d’entre elles sont gratuites. En voirie, les infrastructures de recharge commencent également à se développer progressivement. À Paris, le service Autolib a contribué à leur essor. Toutefois, ces bornes exigent l’utilisation d’une carte d’accès et sont gratuites ou payantes en fonction des villes. De leur côté, les centres commerciaux participent aussi au développement de l’électromobilité en installant des bornes de recharge sur leurs parkings. Ce service leur permet de surcroît de générer du trafic dans leur magasin et d’augmenter leurs chiffres d’affaires.

Comment localiser les bornes de recharge publiques ?

Les collectivités territoriales font partie des principaux acteurs aménageant des réseaux de recharge sur le territoire. Via leur site, il est possible de déterminer la localisation des bornes de recharge. Parmi ces réseaux figurent Paris recharge et Belib sis à Paris, le Syndicat d’énergie du Morbihan, le Syndicat d’énergie de la Seine-et-Marne ou encore le Syndicat d’énergie de la Vendée. Plusieurs réseaux sont également disponibles en dehors des limites départementales comme Eborn dans les zones alpines, MobiVE en Nouvelle-Aquitaine ou Reveo en Occitanie.

Dans le cadre des longs déplacements, les utilisateurs peuvent avoir besoin d’une borne de recharge rapide pour récupérer rapidement l’autonomie de leur véhicule. Au rang des réseaux qui proposent ce service s’inscrivent Corri-Door, Ionity ou encore les Superchargeurs de Tesla.

Pour localiser ces bornes, il est possible d’utiliser des applications comme ChargeMap qui reste la référence actuellement en Europe. L’outil propose une cartographie des infrastructures de recharge disponibles sur le territoire et intervient également comme un réseau social, car les utilisateurs peuvent par exemple signaler leur présence sur une borne pour indiquer que celle-ci est encore occupée. Ils peuvent également donner des avis en précisant si la borne est fonctionnelle ou non.

Comment recharger sur une borne de recharge publique ?

Pour pouvoir utiliser les bornes de recharge publiques, il est impératif de se munir d’un badge disponible auprès d’un opérateur de mobilité. Chargemap, New Motion et Easytrip font partie des principaux fournisseurs. Néanmoins, il existe plusieurs autres marques reconnues comme Kiwhi Pass, Freshmile, Pass Izivia ou Virta. Les badges proposés fonctionnent avec la technologie RFID et donnent accès aux différents réseaux offerts par les syndicaux locaux d’énergie, les collectivités, les constructeurs, les supermarchés ou encore les fournisseurs d’énergie.

La recharge est également conditionnée par la compatibilité de la borne avec le câble et le véhicule. Le standard européen impose l’utilisation d’une prise Type 2, mais il existe encore des infrastructures qui sont pourvues d’une prise Type 3C. Dans le cadre d’une recharge rapide en courant continu, le véhicule doit être doté d’un chargeur embarqué CHAdeMO ou Combo CCS.

Quel est le coût d’une recharge sur une borne publique ?

Le prix de l’utilisation d’une borne publique dépend de trois éléments à savoir l’heure à laquelle la recharge s’effectue, la carte de recharge utilisée et le type de recharge (normale, accélérée ou rapide). La commission prélevée par les opérateurs de mobilité impacte aussi sur le tarif de la recharge. Elle est ajoutée à part ou comprise d’office dans le prix total.

La cession peut être tarifée à la minute ou à l’heure et dans ce cas, elle coûte entre 2 à 5 euros de l’heure incluant le prix du stationnement. Si l’automobiliste veut acheter une carte de recharge, il devra prévoir jusqu’à 20 euros pour l’abonnement annuel. Certains réseaux proposent des forfaits qui sont aux environs de 4 à 8 euros. Parfois, la facturation peut également être appliquée en fonction du temps passé à recharger.

Dans tous les cas, une comparaison doit être réalisée par l’automobiliste avant de choisir sa borne de recharge publique, car d’importants écarts tarifaires sont constatés. Chez Chargemap, la minute coûte 26 centimes majorés de 1,5 euro par recharge tandis que chez Corri-Door, le prix est de 1 euro par tranche de 5 minutes.