Wallbox pour BMW i4 : quelle borne de recharge ? Quel coût ?

Régnant en maître sur son segment, la Tesla Model 3 voit arriver un concurrent de taille : la BMW i4. La berline apparaissant au milieu des nombreux SUV branchés lancés par le constructeur vient renforcer la stratégie de celui-ci dans son offensive électrique. Au programme figurent des puissances exceptionnelles dignes des sportives de compétition, des autonomies record et un panel de solutions de recharge à choisir au gré des besoins des utilisateurs.

BMW i4 : une réponse à la Tesla Model 3

La BMW i4 entre dans le territoire de la Tesla Model 3 qui a longtemps dominé le marché en éclipsant les concurrents par ses performances et ses technologies. Calquée sur la BMW iX3 et basée sur la plateforme CLAR, l’i4 révèle une esthétique qui respecte l’identité visuelle de la maison, ce qui donne finalement une impression de déjà-vu. Quoi qu’il en soit, sa calandre ostentatoire tranche avec le faciès impersonnel de son concurrent américain. Les utilisateurs qui cherchent du style et de l’avant-garde seront servis. En termes d’habitabilité, la Tesla Model 3 déploie un gabarit légèrement plus petit par rapport à son rival qui affiche 4,78 m de long. En revanche, la BMW est battue par son empattement de 2,88 m contre 2,86 m pour la Model 3. L’agencement immobilier se veut plus épuré et plus lumineux dans la berline américaine par ses larges surfaces vitrées. Le coffre est aussi plus grand puisqu’il offre un volume de chargement de 545 litres contre 470 litres pour l’i4.

Dans ce match des titans, tout se joue sous le capot. La BMW i4 possède deux versions, dont l’une tutoie les modèles de compétition. Baptisée M50, elle est équipée d’un puissant moteur de 400 kW/544 ch pour 795 Nm offrant une accélération de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. Cette version plus sportive profite d’une structure renforcée, d’une suspension améliorée et de plus gros freins. Elle vise la version Performance de la Model 3 de 512 ch et 660 Nm de couple avec une accélération de 3,3 secondes de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 261 kmh/h.

Dans la déclinaison d’entrée de gamme, l’eDrive 40 se montre plus sage en proposant un moteur de 250kW/350 ch pour 430 Nm de couple. En 5,7 secondes, elle franchit le 0 à 100 km/h sur une vitesse maximale de 190 km/h. Bien qu’elle dispose d’un moteur moins puissant de 325 ch et 420 Nm de couple, la Tesla Model 3 Standard Plus bat l’Allemande sur le bitume en atteignant le 0 à 100 km/h en 5,6 secondes sur une vitesse de 225 km/h.

Qu’en est-il de l’autonomie de la BMW i4 ? Quels sont les facteurs qui la font fluctuer ?

Dans ses soubassements, la BMW i4 a droit à une batterie d’une capacité utile de 80,7 kWh qui lui permet d’offrir une autonomie de 590 km dans sa version eDrive 40 et 520 km pour la M50. En comparaison, la Model 3 propose un rayon d’action de 567 km dans sa configuration Performance et jusqu’à 614 km dans sa version Grande Autonomie.

Le rayon d’action du véhicule dépend en grande partie des conditions de parcours, du style de conduite, de la météo, de l’équipement du véhicule ainsi que de la charge utile. Elle augmente de façon accrue lors d’une circulation en ville à vitesse faible et a tendance à décroître à vitesse moyennement élevée sur voies rapides. La haute température engendrée par la climatisation et la basse température du chauffage a également un impact néfaste sur l’autonomie. Par ailleurs, celle-ci va dépendre de l’équipement tel que les pneus qui ne devront pas être excessivement grands et afficher une classe de résistance au roulement correcte.

Recharger la BMW i4

La BMW i4 est équipée d’un chargeur embarqué de 11 kW qui la rend compatible avec une borne de recharge de puissance équivalente fonctionnant sur courant alternatif en réseau triphasé. L’utilisateur gagne une autonomie de 100 km en 1h23. Le véhicule s’accompagne d’un chargeur BMW Flexible Charger qui s’adapte à différentes bornes et qui donne la possibilité de recharger de façon mobile et flexible avec une puissance de 11 kW sur prise industrielle. Il est également possible de se tourner vers une borne de 7,4 kW, mais dans ce cas, le gain des 100 km d’autonomie s’effectue en 2h05 selon une simulation communiquée par le constructeur. En recharge rapide en courant continu, le véhicule tolère jusqu’à 200 kW de puissance. Il lui suffit de 4 minutes pour récupérer 100 km d’autonomie en passant par les bornes de 350 kW. Sur une infrastructure DC de 50 kW, le temps de recharge est de 18 minutes. Quant aux bornes AC disponibles sur les voies publiques et délivrant une puissance de 22 kW, le délai de recharge est de 1h23.

BMW étant membre du groupe Ionity, les utilisateurs de l’i4 peuvent passer par ce réseau de recharge rapide pour récupérer l’énergie de leur véhicule. Le coût est de 0,30 € par minute pour ceux qui ont un abonnement et 0,79 € par minute pour ceux qui n’en possèdent pas. À domicile, le budget oscille entre 8,3 à 11,11 € pour passer d’un niveau de charge de 10 à 80% d’après le média Automobile Propre.