Wallbox pour Mercedes EQA : quelle borne de recharge ? Quel coût ?

Sixième membre de la grande famille de l’EQ de la marque à l’étoile, le Mercedes EQA se démarque de ses autres compères tels que l’EQB ou l’EQC par sa taille plus modeste et surtout son prix plus abordable. Il a pour ambition de devenir le futur best-seller de la maison grâce à ses nombreuses qualités et surtout, parce qu’il offre un usage plus aisé par ses multiples solutions de recharge AC ou DC.

Mercedes EQA : variante branchée du GLA

Émanation électrique du Mercedes GLA, l’EQA permet au constructeur de se positionner sur un segment très prisé des conducteurs à savoir les petits SUV électriques à la fois peu gourmands en énergie, accessibles à prix compétitif et pratique en ville. Comme à son accoutumé, la maison allemande met les petits plats dans les grands dans la conception de son crossover branché. Il arbore notamment un design plus en rondeur qui tranche avec l’agressivité visuelle à laquelle Mercedes nous avait habitué. Dans ses soubassements, il s’équipe d’une batterie imposante de 480 kg ayant tendance à augmenter son poids atteignant 2023 kg, soit 118 kg de plus que le GLA hybride rechargeable et jusqu’à 433 kg pour le GLA essence. Pour offrir un meilleur confort de conduite en dépit de la surcharge pondérale, l’EQA s’offre un électromoteur de 140 kW et 375 Nm de couple dans sa version 250.

Mercedes EQA : que vaut-il par rapport à la concurrence ?

En comparaison avec ses rivaux, l’EQA est désavantagé par plusieurs points, à commencer par sa batterie de 66,5 kWh utiles. Son concurrent direct comme Volvo XC40 P8 propose une batterie de 78 kWh revendiquant une autonomie de 400 km en cycle WLTP. Même la Volkswagen ID.4 bénéficie d’un pack plus performant de 82 kWh avec 77 kWh utiles. Sous le capot, le Lexus UX 300 e s’offre une motorisation plus puissante en entrée de gamme avec 204 ch. Par chance, l’EQA se décline dans une configuration EQA 300 de 168 kW/390 Nm qui bat le 0 à 100 km/h en 7,7 secondes et une version EQA 350 de 215 kW/520 Nm offrant une accélération de 0 à 100 km/h de 6 secondes. Il peut ainsi rivaliser davantage avec ses adversaires.

Pour se rattraper, le crossover de l’étoile mise aussi sur ses technologies. Il dispose d’un régulateur de vitesse associé au GPS pour anticiper les ronds-points, les intersections et les changements de situations sur la route. Grâce à la technologie Hey Mercedes, le conducteur profite des avancées de l’intelligence artificielle et peut gérer son véhicule par simple commande vocale. La réalité augmentée déployée sur le système de navigation quant à elle confère une ambiance futuriste.

La recharge du Mercedes EQA

Mercedes annonce une autonomie de 432 km en cycle combiné WLTP et 515 km en ville pour son EQA contre 400 à 425 km pour le Volvo XC40 P8. L’introduction de son petit pack lui permet malgré tout de s’aligner avec ses rivaux. La recharge sur courant alternatif AC s’effectue idéalement sur une borne de 11 kW en raison du chargeur embarqué ne tolérant que cette puissance maximale. Il n’existe pas d’option en 22 kW qui s’avèrerait bien pratique pour la recharge rapide sur les bornes publiques. Avec sa Wallbox de 11 kW, l’EQA a besoin de 6 heures environ pour récupérer l’énergie de sa batterie. Si l’utilisateur opte pour une borne de 7,4 kW, le temps de recharge est de 8h30 pour aller de 10 à 100%. Sur ce type de véhicules puissants, utiliser une prise domestique ou renforcée n’est pas envisageable, en raison de la lenteur du délai de recharge.

Pour les longs trajets, passer par les stations de recharge rapides est incontournable. L’EQA bénéficie d’un chargeur en courant continu d’une puissance de 100 kW soit 50 kW de moins que le Volvo XC40. Avec l’aide de l’application « Mercedes Me », les conducteurs pourront contrôler à distance la recharge, la pré-climatisation, le verrouillage ou l’ouverture des fenêtres. Il est également possible de régler le système d’info-divertissement.

Le prix de la recharge de la Mercedes EQA

Sur les bornes rapides, le chargeur DC de 100 kW est relativement pénalisant à cause du temps de recharge qui s’effectue en 30 minutes pour passer de 10 à 80%. Or, les points de recharge rapides appliquent des tarifs prohibitifs. Comptez 0,79€/ minute sur le réseau Ionity par exemple. Par chance, les clients de Mercedes ont droit à la carte Me Charge qui offre des prix plus contenus de 0,29 € la minute.

À la maison, avec une consommation moyenne de 17,7 kWh/100 km, l’EQA fait dépenser 3 €/100 km en heures pleines et 2,312 €/100 km en heures creuses si l’on tient compte des tarifs d’EDF fin décembre 2021. En moyenne, le budget pour récupérer toute l’énergie du véhicule est de l’ordre 12 euros. En hiver, ce tarif augmente, car la consommation électrique du SUV passe à 24,4 kWh en cycle mixte, 29,5 kWh sur autoroute et 20,6 kWh en ville.