Comment choisir la puissance de sa wallbox ?

Un particulier a la possibilité d’utiliser une wallbox pour recharger son véhicule électrique à son domicile grâce à un simple raccordement au tableau électrique de son habitation. Plus sécurisé et plus rapide qu’un branchement sur une prise électrique domestique, ce système de recharge est largement plébiscité, d’autant qu’il s’installe très facilement sur n’importe quel mur. Il existe plusieurs types de wallbox qui proposent des puissances différentes pour s’adapter à tous les modèles de véhicules électriques, à leurs besoins en énergie, ainsi qu’à l’installation électrique sur laquelle la borne de recharge est installée. Comment choisir la puissance de sa wallbox ?

Choisir la puissance de sa wallbox par rapport à la capacité de la batterie de sa voiture électrique

La borne de recharge wallbox existe sous la forme de plusieurs modèles qui se différencient selon leur puissance. Cette dernière détermine en particulier le temps de charge de la voiture électrique. La puissance d’une wallbox peut en effet être de 3,7 kW, de 7 kW ou de 22 kW, des puissances supérieures à celle d’une prise domestique standard.

Dans tous les cas, la borne de recharge wallbox nécessite normalement une installation électrique domestique de 2,3 kW de puissance (celle d’une prise standard) et un cordon de câblage adapté. La wallbox permet aussi de bénéficier d’un temps de recharge bien plus performant qu’avec une prise électrique standard, même avec celle dont la puissance est la moins élevée.

La puissance de la wallbox doit être choisie en premier lieu par rapport à la capacité de la batterie du véhicule électrique. Par exemple, une batterie de 20 kW est rechargée en 5 h 30 avec une wallbox d’une puissance de 3,7 kW, en 3 heures avec une de 7 kW et 1 h 15 si elle a une puissance de 22 kW. Une batterie de 50 kW se recharge en 13 h 30 avec une wallbox dont la puissance est minimum (3,7 kW), en 7 heures avec une de 7 kW et en 2 h 30 pour une de 22 kW. Ce qu’il faut retenir : plus la puissance de la wallbox est élevée, plus la vitesse de recharge est rapide.

Choisir la puissance de sa wallbox en fonction des besoins de son véhicule électrique et de son installation électrique

Pour être rechargé, chaque type de véhicule électrique nécessite un modèle de prise particulier adapté au câble de recharge fourni avec chaque voiture. La wallbox est disponible sous forme de différents modèles pour justement adapter les solutions de câblage à tous les types d’installations électriques domestiques ou d’entreprise puisqu’un particulier peut aussi se servir de sa wallbox pour recharger son véhicule sur son lieu de travail.

La puissance de la wallbox qu’il est nécessaire d’acquérir se définit surtout en fonction de la puissance maximale acceptée par son véhicule électrique en mode courant alternatif. Cette puissance est normalement de 7 kW, mais des modèles de voitures électriques peuvent nécessiter d’autres valeurs de puissance : 22 kW pour la Renault Zoé, 3 à 11 kW pour certains modèles de Tesla, etc.

À titre d’exemple, il est possible de recharger facilement une Renault Zoé, la voiture électrique la plus vendue en France, avec une wallbox de 7 kW, donc d’assez faible puissance, branchée sur une installation électrique équipée d’un compteur monophasé (le type de compteur le plus répandu chez les particuliers).

Une habitation dotée d’un compteur triphasé, compteur qui peut supporter une tension trois fois supérieure à un compteur monophasé et qui assure une répartition homogène de la tension pour de meilleures performances au final, permet à un particulier d’opter pour une wallbox plus puissante, par exemple de 22 kW, ce qui lui permet de bénéficier d’un temps de recharge optimum de son véhicule électrique.