Devis ou installation borne de recharge : une visite technique est-elle indispensable ?

Avant de s’engager dans la pose d’une borne de recharge, que le projet soit initié par un particulier, une entreprise ou une collectivité, l’installateur doit préalablement réaliser une visite technique. Cette démarche lui permettra de rédiger plus facilement le devis, car le coût des travaux va dépendre de plusieurs éléments comme la longueur du câble, l’emplacement, la puissance de la borne, l’obligation ou non d’une remise aux normes de l’installation électrique, etc.

La visite technique pour vérifier l’état de l’installation électrique

Comme dans tout type de projet, un installateur IRVE amené à implanter une borne de recharge dans un lieu privé ou public doit effectuer une visite technique en amont dans l’optique de vérifier la conformité de l’installation électrique. La procédure a pour vocation de contrôler le respect de la norme NF C 15-100. D’abord entrée en vigueur en 1969 puis avalisée à nouveau en 2002, cette norme a été amendée de nombreuses fois et la dernière version a été homologuée en 2015. Elle garantit le bon fonctionnement et la sécurité en électricité des matériels, des équipements et des matériaux. Une installation électrique « bricolée » qui n’a pas été entreprise dans les règles de l’art par un professionnel entraîne d’importants dégâts.

D’après l’Observatoire national de la sécurité électrique, sur les 200 000 incendies domestiques qui se produisent en France, 50 000 sont causés par des défaillances électriques. 61% des incendies issus d’un problème électrique sont provoqués par des équipements électriques. Dans un tel contexte, l’électricien IRVE est dans le devoir de bien s’assurer que le circuit est en phase avec la règlementation pour éviter que l’usage de la borne entraîne des dysfonctionnements, surtout que ce type d’infrastructure a recours à des puissances de courant très élevées. Le technicien va évaluer l’état du disjoncteur, de la prise de terre, du tableau de répartition, du délesteur, etc.

Déterminer l’emplacement de la borne pour rédiger un devis

La rédaction d’un devis nécessite de connaître le maximum de détails techniques sur l’implantation de la borne afin d’établir le chiffrage financier le plus précis possible. L’installateur doit prioritairement déterminer l’emplacement de l’équipement pour pouvoir faire les comptes. Une borne à installer en intérieur est la plus facile à mettre en place et la plus économique. Le câblage ne sera pas compliqué et des travaux de génie civil ne sont pas à prévoir. Toutefois, cette configuration n’est possible que si le maître d’ouvrage dispose d’un garage ou d’un emplacement sur la façade. A contrario, il sera nécessaire d’envisager une pose à l’extérieur. Si l’endroit qui est destiné à accueillir la borne se retrouve à une distance éloignée du tableau électrique, les travaux sont plus complexes, ce qui fera augmenter de façon inévitable le montant du devis. Le technicien devra utiliser des câbles beaucoup plus longs qui sont très onéreux.

Créer un câblage en extérieur implique de réaliser des tranchées pour protéger l’installation électrique de l’infiltration d’eau, de l’écrasement dû au tassement du sol, des chocs avec des corps durs ou d’une détérioration due à une rencontre avec une lame tranchante. L’installateur devra utiliser un câble U-1000 R2V (ex-R02V) à isolation renforcée avec une protection garantie par une gaine TPC aux normes NF EN 12613. Dans le cas où le circuit électrique n’est pas excessivement exposé à l’humidité, il est possible d’envisager une pose apparente en alternative à la pose enterrée. Celle-ci implique l’utilisation de conduits spécifiques connus sous le nom d’IRL (Isolant Rigide lisse). Pour empêcher l’infiltration de l’eau et assurer une étanchéité parfaite, l’électricien a recours à des boîtes de dérivation étanches.

Choisir la puissance de la borne pour vérifier celle de l’installation électrique

Le choix de la puissance de la borne dépend de la puissance électrique que le bâtiment est en mesure de délivrer. Dans le cas où l’unité de recharge est beaucoup trop puissance, le compteur disjonctera inévitablement. Pour connaître l’intensité supportée par l’installation électrique, l’installateur IRVE regarde la puissance souscrite par le compteur au cours de sa visite technique. Un suivi des pics de consommation des appareils électriques domestiques doit être effectué.

Si le circuit électrique est trop faible, l’expert devra probablement mettre en place un système de pilotage énergétique qui évite d’augmenter la puissance du compteur et de payer plus cher. La solution de recharge intelligente par exemple est très intéressante, car elle s’adapte en temps réel à la consommation énergétique des autres appareils dans la maison. L’utilisateur a ainsi l’assurance de ne jamais dépasser la puissance de son compteur. Dans certains cas, l’électricien IRVE demande aussi à son client de réduire éventuellement la puissance de charge du véhicule. Il ne faut pas systématiquement aller jusqu’à 22 kW pour qu’une voiture électrique se recharge bien. Parfois, se contenter de 7,4 kW ou de 11 kW peut aussi être suffisant. Bien évidemment, tout dépend de l’usage du véhicule ou du nombre de recharges hebdomadaires.

Echanger sur la meilleure borne à choisir lors de la visite technique

Durant sa visite technique, le technicien IRVE en profite pour discuter avec son client des caractéristiques de la borne de recharge à installer. Cela a un impact sur son devis. Le bénéficiaire a le choix entre les modèles basiques qui sont les moins onéreux ou les versions de nouvelle génération révélant des fonctionnalités avancées utiles au quotidien.

À part la puissance, le confort d’utilisation d’une borne passe par les services qu’elle offre. Il est possible de trouver des modèles qui peuvent être pilotés à distance par le biais d’une application. L’utilisateur peut ainsi programmer les heures de recharge, arrêter ou lancer une session ou suivre sa consommation électrique.

La marque représente un autre point déterminant qui influence énormément sur les devis. Chaque spécialiste de la production de bornes dispose de sa propre politique tarifaire, certains étant moins onéreux que d’autres, à qualité de fabrication équivalente.

La sécurité de la borne constitue un autre facteur de choix. Les meilleurs équipements sont munis d’un dispositif de surveillance de fuites qui amenuise les risques d’électrisation. Pour éviter les débranchements accidentels par traction, la borne doit aussi être dotée d’un dispositif de retenue ou « loquet ».