Wallbox pour Seat Mii electric : quelle borne de recharge ? Quel coût ?

Commercialisée depuis 2019, la Seat Mii Electric a fait couler beaucoup d’encre en raison principalement de ses tarifs dégressifs qui prouvent qu’il est possible de « rouler propre » sans malmener son portefeuille. Par sa politique tarifaire, la marque ibérique réussit à convaincre de nombreux conducteurs de basculer du pétrole à l’électrique. Elle leur propose en même temps une variété de solutions de recharge pour que l’usage de leur voiture ne devienne pas une contrainte.

Seat Mii Electric : la meilleure citadine pour les virées urbaines

Le marché des véhicules à watts connait un développement fulgurant, car les consommateurs se rendent compte de tous les avantages dont ils pourraient profiter en abandonnant les carburants traditionnels. Plus silencieuse, facile à entretenir et surtout plus économique, la voiture électrique a tous les atouts pour percer. Seat suit cette évolution en lançant en 2019 l’un de ses premiers modèles branchés. La Mii Electric a été conçue pour relever le défi de la circulation urbaine avec son style séduisant, son dynamisme remarquable et ses niveaux inédits de connectivité. Résolument taillée pour la ville, la citadine fait 3,56 mètres de long pour se garer facilement et se faufiler avec aisance dans la circulation. Le seul bémol repose peut-être sur son rayon de braquage au diamètre supérieur de 1,10 m par rapport à celui de la Renault Twingo, un de ses principaux rivaux.

Le cœur de son groupe propulseur est représenté par un électromoteur d’une puissance de 83 ch/61 kW pour 212 Nm de couple instantané qui déploie une vitesse maximale de 130 km/h. Les conducteurs ont droit à trois modes de conduite différents dont l’incontournable mode Eco et peuvent choisir entre quatre réglages de récupération d’énergie à la décélération et au freinage. Si elle se montre à l’aise en ville, la Mii Electric éprouve en revanche quelques difficultés sur les voies rapides. Selon des tests réalisés par le célèbre magazine Turbo, la puce électrique a tendance à consommer davantage et à s’essouffler au-delà des 100 km/h.

L’atout prix de la Mii Electric

La démocratisation de l’électron démarre réellement à partir de 2013 sous l’impulsion du groupe Volkswagen. Le constructeur avait commencé à commercialiser son e-up ! qui n’a malheureusement pas connu le succès escompté en raison de la faiblesse de son autonomie ainsi que de son prix élevé. Pour reconquérir le marché, Volkswagen équipe sa citadine de deux batteries plus puissantes. Les mêmes spécificités techniques sont retrouvées sur ses jumelles à savoir la Seat Mii Electric et la Skoda Citigo-e iV. Les trois modèles sont considérés comme les plus abordables du marché des véhicules électriques. Pour 16 000 euros, il est possible de s’offrir la citadine ibérique contre 17 900 euros pour une Renault Zoé qui facture sa batterie en supplément pour 70 euros par mois. À des tarifs supérieurs à 20 000 euros, le Peugeot iOn et le Citroën C-Zéro ne se montrent pas plus compétitifs.

Malgré des performances enthousiasmantes et des prix très attractifs, le groupe Volkswagen a décidé d’arrêter la production de la Mii Electric qui reste toutefois accessible en stock auprès des concessionnaires. L’atteinte des quotas justifie cette décision du constructeur. Un renouvellement d’ici 2025 est envisagé, cette fois-ci sur la plateforme MEB Entry.

Recharger la Seat Mii Electric à la maison ou au bureau

Logée dans les soubassements, la batterie de 36,8 kWh de la Mii Electric lui confère un rayon d’action de 260 km conformément au protocole WLTP, soit 100 km de plus que la Peugeot iOn et le Citroën C-Zéro. De série, le véhicule s’accompagne d’un câble de recharge mode 3- type 2 lui permettant de se brancher sur une Wallbox. Idéalement, il devra se recharger sur une borne délivrant une puissance de 7,4 kW en raison de son chargeur embarqué qui ne supporte que ce débit maximal en courant alternatif. Il lui suffira de 4 heures pour disposer de suffisamment d’énergie et reprendre la route.

La recharge sur prise standard est aussi possible, mais dans ce cas, il va falloir patienter 9h41 sur une puissance de 2,3 kW pour passer d’un niveau de charge de 20 à 80%. Avec une prise renforcée de 3 kW, la récupération baisse à 7h25 selon les simulations réalisées par le média Automobile propre.

La recharge rapide quant à elle est aussi au rendez-vous. Toutefois, au prix du véhicule, aucun connecteur Combo CCS de puissance exceptionnelle n’est au programme. Le débit est limité à 40 kW, ce qui est suffisant pour gagner 80% d’énergie en une heure.

Les tarifs pour recharger la Mii Electric

À domicile, le budget à prévoir pour une recharge de 10 à 80% est de 4,47 € en tenant compte du tarif moyen d’EDF qui est de 0,1605 €/kWh. En heures pleines, la facture augmente à 5,07 € sur une base tarifaire de 0,1821 €/kWh tandis qu’elle est de 3,78 € en heures creuses avec un prix de 0,1360 €/kWh.

En recharge rapide, comptez 0.40 – 0.65 €/min chez Total, 0.79 €/min chez Ionity et 0.45 €/kWh + 1 € par charge au sein du réseau Corridor.