Borne de recharge 11kW : pour quel type de voiture électrique ?

Les voitures électriques ont le vent en poupe ces dernières années. Face aux nouvelles règlementations sur les émissions de gaz carbonique, les constructeurs sont passés à la vitesse supérieure dans le développement de leurs gammes électromobiles. Des véhicules qui ont besoin d’être connectés à un mode de recharge adapté pour fonctionner correctement. Pour récupérer plus rapidement leur énergie, ils doivent être compatibles au minimum avec une borne d’une puissance de 11 kW.

La recharge d’une voiture électrique

Pour recharger un véhicule électrique, un utilisateur a plusieurs options. La recharge à domicile représente l’alternative la plus courante adoptée par les adeptes d’électromobilité. La raison ? L’absence de contraintes et le gain de praticité. En arrivant chez soi, il suffit de brancher son véhicule pour le laisser récupérer toute son énergie durant la nuit. En théorie, la recharge à domicile représente le « must ». En réalité, encore faut-il disposer des bonnes installations. Certes, une voiture électrique peut normalement être connectée à une prise domestique classique. Toutefois, avec une prise de 1,8 kW, il faudrait 9h50 pour charger une Renault Zoé et jusqu’à 7h42 de temps pour charger avec une prise de 2,3 kW. La recharge lente n’est donc pas aussi pratique que l’on croit, surtout si le véhicule est utilisé tous les jours.

Dans ce contexte, les fabricants ont lancé la prise renforcée d’une puissance de 3,2 kW permettant d’accélérer et sécuriser la recharge. Mais une fois encore, la recharge ne fait pas économiser énormément de temps. Aussi, les conducteurs ayant besoin de récupérer rapidement l’énergie de la batterie devront absolument envisager l’installation d’une Wallbox. Cette borne de recharge pouvant être installée au domicile d’un particulier, dans les locaux d’entreprise ou dans un parking collectif propose une vitesse de charge plus optimisée. En effet, si l’intensité d’une prise domestique est bridée à 10 A, elle passe à 16 A avec une Wallbox. Celle-ci propose généralement 4 puissances de charge : 3,7 kW, 7,4 kW, 11 kW et 22 kW.

Une puissance de charge maximale AC en triphasé 11 kW

Jusqu’à une puissance de 7 kW, la recharge d’une voiture électrique s’effectue en mode normale. Cela signifie que le temps de charge va être relativement long. Pour ne plus être astreint à cet inconvénient, il est nécessaire d’opter pour une puissance de charge supérieure démarrant à 11 kW pour une intensité de 16 A. Pour que cela soit possible, il faut que le véhicule soit compatible avec le courant triphasé, c’est-à-dire constitué de quatre câbles : un câble neutre et trois conducteurs de phase. Or, ce ne sont pas tous les modèles qui peuvent recevoir une telle puissance de charge, d’où l’intérêt de bien se renseigner sur les caractéristiques du véhicule avant d’envisager l’installation d’une Wallbox de 11 kW à domicile. Pour éviter les soucis techniques, une communication s’instaure entre la voiture et la borne de recharge. Ce processus garantit à la batterie de recevoir la bonne puissance. Ainsi, si une automobile n’autorise que 11 kW, elle ne rechargera qu’à cette puissance même si elle est connectée à une borne de 22 kW.

Les modèles de voitures tolérant une puissance de charge à 11 kW

En général, seules les voitures équipées du bon câble peuvent se charger sur une borne de 11 kW. Il est nécessaire qu’elles soient dotées au moins d’une prise de type 2 autorisant 50 kW en courant continu et 43 kW en courant alternatif triphasé. Parmi les modèles équipés de série de ce câble figurent Tesla Model 3, BMW i3 et Renault Zoé. Sur d’autres véhicules, la puissance de charge de 11 kW triphasé en charge accélérée AC n’est possible qu’en option. C’est le cas sur la Peugeot e-208. Toutefois, des améliorations sont réalisées par les constructeurs. Le Jaguar i-Pace par exemple est compatible avec les bornes de 11 kW depuis 2020, si auparavant il ne pouvait être chargé qu’avec une borne de 7,4 kW.