Borne de recharge pour petite entreprise (TPE/PME) : conseils et devis

Les activités des entreprises vont connaître d’importants bouleversements avec les nombreuses mesures annoncées par le gouvernement destinées à favoriser l’usage des voitures propres. Obligées de verdir leur parc auto, les TPE/PME doivent envisager la transition écologique en utilisant des autos zéro émission et en installant des bornes de recharge sur leur parking qui peuvent être dédiées exclusivement à la flotte ou aux visiteurs.

Installer des bornes de recharge : quelle valeur ajoutée pour une TPE/PME ?

Au-delà d’un engagement volontaire, rouler au vert devient un impératif pour bon nombre d’entreprises y compris les TPE/PME. Les territoires sont en train d’instaurer des restrictions de circulation qui vont fortement impacter les activités professionnelles notamment de livraison ou de transport de marchandises. À Paris et en périphérie, les véhicules ne détenant pas les bonnes vignettes Crit’Air ne pourront plus accéder à la zone délimitée de l’A86. À Lyon et Grenoble, ces limitations de circulation concernent surtout les utilitaires, les poids lourds et autres véhicules dédiés au convoi de marchandises. Dans ce contexte, les entreprises doivent assurer la pérennité de leur activité en adoptant des véhicules propres pour continuer à rester productives.

Ce verdissement des flottes implique d’investir dans l’installation de bornes de recharge qui peuvent également être mises à disposition des visiteurs de façon gratuite ou payante en fonction de la stratégie adoptée par l’organisation. Mettre en place une telle infrastructure constitue un excellent moyen d’encourager les clients à venir. Selon une étude menée par Forbes, 87% des consommateurs sont sensibles aux initiatives sociales ou environnementales des marques qu’ils choisissent. Ils ont une préférence pour les entreprises qui partagent leurs mêmes valeurs éthiques. Lorsqu’une organisation décide de proposer des bornes de recharge, elle démontre son implication dans la préservation de l’environnement et améliore sa réputation.

Au même titre que le Wi-fi, les solutions de recharge deviendront aussi une prestation très recherchée par les consommateurs. D’ici 2035 à 2040, beaucoup de pays européens y compris la France envisagent d’interdire définitivement la vente de voitures thermiques. Cela va entraîner une généralisation des autos électrifiées. Il est indispensable de prendre les devants et de se préparer d’ores et déjà à cette révolution.

Dans la foulée, la marque ayant pris l’initiative d’investir dans des chargeurs profite d’une amélioration de sa visibilité. Son trafic est boosté grâce à l’aide des applications de géolocalisation de bornes comme Charge Map. Avec ces outils, un électromobiliste planifie les itinéraires en ciblant les endroits proposant la recharge où il peut faire une halte. Les sites équipés augmentent leur achalandage en étant privilégiés par ces conducteurs.

Quelle borne de recharge choisir pour une petite entreprise ?

L’étape la plus délicate consiste à choisir la borne à installer dans l’entreprise. La puissance représente toujours la principale ligne directrice. S’il est question d’une borne destinée à charger une flotte stationnant peu de temps, il faudra privilégier une puissance élevée de 22 kW en courant alternatif pour obtenir 100 km d’autonomie en une heure. Les sociétés qui disposent d’un budget plus élevé et d’une installation plus robuste peuvent miser sur les bornes rapides de 50 kW en courant continu qui rechargent 100 km en 20 minutes. Dans les bureaux, il est inutile d’investir pour des infrastructures puissantes et onéreuses, car les véhicules restent garés de longues heures d’affilée. Le dirigeant pourra se contenter d’un modèle à 7,4 kW. Il en est de même pour les hôtels. En revanche, dans les restaurants, il est préférable de privilégier une puissance élevée de 22 kW au moins étant donné que le client reste rarement sur place plus de deux heures.

Concernant le type de borne, les modèles commercialisés aujourd’hui sont pourvus d’une prise Type 2 pour la recharge normale et de connecteurs Combo CCS ou CHAdeMO pour la recharge rapide. Comme l’infrastructure sera soumise à une utilisation intensive, les marques les plus fiables et les plus robustes sont à favoriser. Il existe de nombreuses enseignes qui se sont spécialisées sur ce créneau tel que Schneider, Hager, Keba, Alfen, Wallbox ou EVBox. Dans un site enregistrant un trafic important, les bornes de type « totem » sont plus adaptées. Elles sont pourvues de deux points de recharge et s’équipent de diverses fonctionnalités comme des systèmes de paiement. Par contre, sur un site de bureau, une Wallbox traditionnelle posée sur un piédestal ou fixée au mur fera l’affaire.

Qui installe la borne de recharge ?

L’installation d’une borne de recharge doit exclusivement être confiée à un technicien certifié IRVE. Depuis la mise en vigueur du décret du 12 janvier 2017, il devient obligatoire de passer par ses services dès qu’il est question de mettre en place des infrastructures libérant une puissance supérieure ou égale à 3,7 kW en courant alternatif. Les entreprises peuvent faire appel à deux types d’installateurs IRVE : celui de niveau 2 ou de niveau 3. S’il s’agit de bornes communicantes classiques de moins de 22 kW, le technicien de niveau 2 est l’interlocuteur idéal. En niveau 3, il est capable de prendre en charge les bornes rapides ou ultra-rapides culminant à 350 kW.

Combien coûte l’installation ? Quelles sont les aides disponibles ?

Il est relativement difficile de se montrer précis sur le coût d’installation d’une borne de recharge. Le tarif dépend d’une foule de paramètres comme la puissance, la marque, les fonctionnalités avancées, la main-d’œuvre, etc. Pour avoir une idée plus exacte du montant de l’investissement, il est conseillé d’effectuer une demande de devis auprès d’un installateur IRVE.

Les TPE/PME profiteront de l’occasion pour se renseigner sur les subventions gouvernementales qui leur sont accessibles. Pour densifier le réseau de recharge en France, l’État a effectivement mis en place des programmes destinés à soutenir financièrement les particuliers, les entreprises et les collectivités dans l’installation de solutions de recharge. La prime ADVENIR fait partie des principales aides disponibles. Elle couvre 20% du coût de l’installation avec un plafond de 960 euros pour les chargeurs implantés sur les parkings privés à destination des flottes. Le seuil passe à 1860 euros pour les chargeurs sis sur les parkings ouverts au public. Parfois, il existe aussi des aides locales qui accompagnent les entreprises dans leurs initiatives.